Cabinet d'écrivains publics et de conseil en communication écrite

 Ecrivain public, un métier du XXIe siècle

Écrire, c'est lire en soi pour écrire en l'autre.(Robert SABATIER)

Un peu d'histoire

Il faut remonter dans l'Egypte de l'Antiquité pour observer les scribes qui sont sans nul doute les ancêtres de l'écrivain public.

Les siècles qui suivent voient le domaine de l'écrit réservé aux mondes politique et religieux.

Au Moyen-Âge, le développement des villes, l'apparition de la bourgeoisie et l'essor des échanges commerciaux créent la nécessité pour une population toujours peu lettrée de faire appel à un "prestataire de service" pour rédiger actes, lettres, accords et contrats.

Le métier d'écrivain public se développe sensiblement au XIVe siècle et prospère jusqu'au XVIIe. Ceux qui maîtrisent la langue et le droit pérennisent leur activité.

La période troublée de la Révolution sonne le glas de la profession. De nombreux cabinets disparaissent. Les instituteurs et les religieux prennent le relais au service de l'illettrisme.

La période napoléonienne du XIXe siècle souffle le vent du renouveau pour l'écrivain qui bénéficie d'une forte demande sociale.

Le degré d'instruction de la population augmente au XXe siècle et celle-ci éprouve moins le besoin de faire appel à un scribe, sauf pour la rédaction des courriers officiels ou juridiques.

L'écrivain public aujourd'hui

Depuis le début des années 2000, le métier d'écrivain public se développe à un rythme régulier.

L'essor des nouvelles technologies de l'information et de la communication, le dynamisme du marché de l'emploi, l'importance de la linguistique et la complexité de l'écrit dynamisent une profession qui aujourd'hui est plurielle, diversifiée et dont les acteurs sont polyvalents.

Nous sommes à présent plusieurs centaines à exercer dans l'hexagone.


Visionnez le microtrottoir réalisé à Toulouse le 13 mars 2010
Appelez le   06 23 12 43 74   - Mail : odin@scribalys.fr